La chirurgie de réduction mammaire, ou mammoplastie de réduction, est une intervention chirurgicale esthétique visant à réduire la taille des seins en retirant l’excès de tissu mammaire, la peau et la graisse.

Cette procédure est généralement réalisée pour soulager les symptômes physiques et émotionnels associés à une hypertrophie mammaire.

Celle-ci est déterminée par des critères physiques, fonctionnels et psychologiques.

Les symptômes incluent des seins excessivement gros, entraînant des douleurs au dos, aux épaules et au cou, des irritations cutanées sous les seins, ainsi qu’une gêne sociale et psychologique. Les critères d’éligibilité à une réduction mammaire prennent en compte ces aspects pour garantir des résultats satisfaisants.

La réduction mammaire offre des avantages significatifs, notamment la réduction des douleurs physiques et des inconforts posturaux causés par le poids excessif des seins. Les patientes ressentent souvent une amélioration de l’estime de soi, de la confiance en soi et de la qualité de vie après la chirurgie.

En savoir plus

Quel âge pour réaliser une réduction mammaire ?

La chirurgie de réduction mammaire est généralement recommandée après que les seins ont complètement terminé leur développement, souvent vers l’âge de 18 ans ou plus. Il est essentiel que la patiente soit émotionnellement mature et comprenne les implications de l’intervention chirurgicale.

Comment se déroule l’opération de chirurgie mammaire ?

L’opération de réduction mammaire est une intervention chirurgicale sophistiquée qui vise à réduire la taille et à remodeler les seins pour obtenir une apparence plus proportionnée et esthétique. Voici des informations plus détaillées sur les étapes de l’opération :

Type d’anesthésie :

La chirurgie de réduction mammaire est généralement réalisée sous anesthésie générale, ce qui signifie que la patiente est complètement endormie pendant toute la durée de l’intervention. Cela permet au chirurgien de travailler de manière précise et sûre.

Dessins pré opératoires :

Avant l’intervention, le chirurgien plasticien réalise des dessins sur la poitrine de la patiente pour marquer les zones où des incisions seront effectuées. Ces dessins permettent de déterminer la quantité de tissu à retirer et la nouvelle forme souhaitée des seins.

Durée de l’intervention :

La durée de l’intervention peut varier en fonction de la complexité de chaque cas, mais en général, elle dure entre 2 à 4 heures. La durée dépend également de la technique chirurgicale utilisée et de l’étendue de la réduction mammaire nécessaire.

Quantité de tissu mammaire retirée :

Lors de la chirurgie de réduction mammaire, le chirurgien retire l’excès de tissu mammaire, de graisse et de peau pour réduire la taille des seins. La quantité de tissu retirée dépend des objectifs esthétiques de la patiente et de la recommandation du chirurgien. En général, plusieurs centaines de grammes à plusieurs kilogrammes de tissu peuvent être enlevés.

Différentes techniques opératoires :

Il existe plusieurs techniques chirurgicales pour réaliser une réduction mammaire, notamment :

  • Technique de réduction mammaire classique : Cette méthode implique des incisions autour de l’aréole, verticalement vers le sillon sous-mammaire et parfois horizontalement le long du sillon. Elle permet un accès complet pour remodeler les seins.
  • Technique de réduction mammaire avec cicatrices réduites : Des techniques modernes permettent de réaliser des réductions mammaires avec moins de cicatrices visibles, notamment l’incision verticale seule ou l’incision autour de l’aréole uniquement (technique de la cicatrice périaréolaire).
  • Technique de liposuccion : Pour les cas où l’excès de tissu mammaire est principalement graisseux, la liposuccion peut être utilisée comme méthode complémentaire pour réduire la taille des seins.

Destin du tissu mammaire retiré :

Après avoir retiré l’excès de tissu mammaire, de graisse et de peau, le chirurgien peut choisir différentes approches pour le traitement du tissu excédentaire. Dans certains cas, le tissu retiré peut être envoyé pour analyse pathologique pour exclure tout risque de maladie sous-jacente. Ensuite, le tissu est généralement éliminé de manière appropriée, conformément aux protocoles médicaux et aux réglementations sanitaires.

Ces informations détaillées visent à fournir un aperçu plus approfondi de la chirurgie de réduction mammaire et des procédures associées. Il est essentiel que les patientes discutent en détail avec leur chirurgien plasticien des options chirurgicales, des résultats attendus et des risques potentiels avant de décider de subir cette intervention.

Les contre-indications à une diminution mammaire ?

Certaines conditions médicales doivent être prises en compte avant de décider de subir une réduction mammaire. Ces conditions peuvent constituer des contre-indications à l’intervention en raison des risques potentiels pour la santé et la sécurité de la patiente :

Troubles de la coagulation : Les personnes souffrant de troubles de la coagulation, qui affectent la capacité du sang à former des caillots, peuvent présenter un risque accru de saignement excessif pendant et après la chirurgie. La capacité de coagulation doit être évaluée avant d’envisager une réduction mammaire.

Maladies cardiaques non contrôlées : Les maladies cardiaques non contrôlées, telles que l’insuffisance cardiaque sévère, l’hypertension artérielle non traitée ou les arythmies graves, peuvent augmenter les risques liés à l’anesthésie et à la chirurgie. Un contrôle médical approprié est nécessaire pour évaluer la sécurité de l’intervention

Antécédents de cancer du sein : Les antécédents de cancer du sein peuvent nécessiter une approche particulière lors de l’évaluation de l’admissibilité à une réduction mammaire. Il est essentiel d’évaluer soigneusement les risques de récidive ou de complications liées à l’intervention chirurgicale chez les patientes ayant des antécédents de cancer du sein..

Une évaluation médicale approfondie est donc essentielle avant de procéder à une réduction mammaire. Cette évaluation comprend généralement des tests et des consultations spécialisés pour déterminer la santé générale de la patiente, évaluer les risques potentiels et discuter des options de traitement appropriées en fonction de l’état médical spécifique de chaque patiente

Lire l’article sur les principales maladies liées au tabac

Comment se déroule la rémission d’une chirurgie mammaire ?

La période de récupération après une réduction mammaire varie d’une patiente à l’autre, mais généralement, il faut prévoir quelques semaines pour se remettre complètement.

Les patientes peuvent ressentir des ecchymoses, un gonflement et une gêne temporaire mais en suivez ces conseils post-opératoires pour favoriser une rémission optimale et obtenir des résultats esthétiques optimaux :

Respectez scrupuleusement les recommandations de votre chirurgien plasticien concernant les soins post-opératoires. Cela peut inclure des directives sur le repos, les activités à éviter, les médicaments à prendre, les pansements ou les soutiens-gorge spéciaux à porter, et les signes à surveiller pour détecter toute complication.

Gérer la douleur et l’inconfort : Prenez les analgésiques prescrits par votre chirurgien pour contrôler la douleur et l’inconfort post-opératoires. Évitez les médicaments non approuvés par votre médec

Éviter l’activité physique intense : Limitez les activités physiques vigoureuses et les efforts pendant la période de récupération recommandée par votre chirurgien. Cela permettra de réduire les risques de complications et de favoriser une guérison optimale.

Surveiller les signes de complications : Restez attentif aux signes inhabituels tels que l’augmentation de la douleur, le saignement excessif, la fièvre ou toute autre anomalie. Contactez immédiatement votre chirurgien si vous observez ces symptômes.

Prendre soin des cicatrices : Suivez les conseils de votre chirurgien sur la façon de prendre soin des cicatrices. L’utilisation de crèmes cicatrisantes spéciales ou de techniques de massage peut aider à réduire l’apparence des cicatrices.

Maintenir un suivi médical : Assurez vous de respecter les rendez-vous de suivi avec votre chirurgien pour évaluer la progression de votre rémission et discuter de tout problème éventuel.

En ce qui concerne l’aspect final esthétique après une réduction mammaire, il est important de noter que chaque patiente récupère à son propre rythme.

Généralement, l’enflure diminue progressivement au cours des premières semaines à mois suivant l’intervention.

L’aspect final des seins après une réduction mammaire peut être évalué environ 6 mois à 1 an après l’opération.

A ce stade, la majorité de l’enflure aura disparu et les tissus se seront stabilisés, offrant une meilleure idée de l’apparence finale des seins.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que les cicatrices continueront à s’améliorer et à s’atténuer avec le temps, généralement sur une période allant jusqu’à deux ans.

Combien coûte une intervention de réduction ?

Le coût moyen d’une réduction mammaire peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment la localisation géographique, le chirurgien plasticien choisi, le type d’hôpital ou de clinique où l’intervention est réalisée, ainsi que la complexité spécifique de l’intervention pour chaque patiente.

En général, le coût total d’une réduction mammaire peut osciller entre environ 3000 euros et 8000 euros, voire plus, selon les circonstances individuelles. Il est important de prendre en compte que ce coût peut inclure différents éléments tels que les honoraires du chirurgien, les frais d’anesthésie, les frais d’hospitalisation, les médicaments post-opératoires et les visites de suivi.

Il est recommandé de consulter un chirurgien plasticien certifié pour obtenir une estimation précise du coût de la réduction mammaire, ainsi que pour discuter des options de financement et de couverture d’assurance éventuelles. Chaque cas est unique et nécessite une évaluation personnalisée pour déterminer le coût spécifique de l’intervention.

Lire l’article sur la prise en charge de la chirurgie esthétique