logo-centre-hygee-300x193

Adresse

Chemin de la Marandière, 42270 Saint-Priest-en-Jarez

tél : 04 77 91 74 46

Autres coordonnées disponibles : 2 rue Charles de Gaulle 42000 Saint-Étienne Tél. 04 77 48 42 42

 

Organisation du Centre

 

1″>centre-hygee-photo

Le centre HYGEE a été organisé en 3 secteurs. Deux d’entre eux sont des « Living Labs » dont le premier labellisé par le réseau ENoLL. Ce label prodigieux vient reconnaître la qualité de ses programmes conduits et les méthodes utilisées.

Le premier « Living Lab » est consacré à la recherche en prévention primaire. Au moyen d’un parcours pédagogique reposant sur des techniques interactives, ce living Lab cherche à augmenter le niveau d’ « Health Literacy » ou litteracie en santé pour utiliser le terme québéquois. En effet, de nombreuses études ont confirmé le rôle majeur des compétences en santé acquises très jeune, sur les comportements que vont adopter les individus des années plus tard. Le champ de recherche dans ce domaine est très vaste mais prometteur et des coopérations internationales sont nécessaires pour avancer plus rapidement.

Le second « Living Lab » est consacré aux patients en cours de traitement et à leurs proches. L’objectif est d’engager le processus d’autonomisation des patients au moyen d’interventions visant à informer, accompagner et éduquer les patients pour qu’ils deviennent des acteurs de leur prise en charge et de leurs traitements. Comme pour la prévention primaire, les pistes de recherche abordées depuis quelques années au Canada, aux USA, en Australie ou dans quelques pays européens sont prometteuses et devraient permettre aux systèmes de santé d’aborder de façon plus efficace le problème de l’évolution inéluctable des cancers comme des autres maladies chroniques.

Le troisième secteur est celui des chercheurs. Le centre HYGEE accueille l’équipe PREDUCAN (Prévention-Education-Cancer) du Centre d’Investigation Clinique-INSERM (CIC-EC) de Saint-Etienne. Ces chercheurs conduisent des programmes de recherche interventionnelle, allant de l’évaluation de l’efficience des interventions à des études d’implémentation ou de réplication. Multicentrique et portant sur des centaines ou des milliers de personnes, ces études permettent d’identifier des interventions dites « evidence-based » qui pourront être utilisées par la suite en routine. De plus, cette équipe rejoindra une nouvelle équipe de recherche créée début 2016. L’équipe HESPER (HEalth Services and PErformance Research), abordera le champ de la recherche sur le système et les services de santé et, pour les chercheurs du centre HYGEE, la problématique de l’évolution du rôle du patient dans ce système.

 

Le living Lab

 

living-lab-hygeeRécemment labélisé Living Lab’, l’espace prévention Hygée Lab’ développe des outils innovants de prévention, et notamment une exposition interactive ouverte gratuitement au public. Co-construit avec les partenaires du Centre Hygée et les usagers, cette exposition propose de découvrir, de manière interactive et ludique, une information scientifique validée sur le cancer. L’exposition vise à modifier les représentations des visiteurs à propos du cancer et à leurs donner des connaissances sur les comportements bénéfiques et à risque.

En effet, les représentations sociales des individus par rapport au cancer sont un frein à l’adoption de comportements protecteurs, et plus particulièrement chez les populations culturellement démunies. De même, augmenter le niveau de Health literacy (connaissances en santé) des visiteurs, c’est-à-dire donner aux visiteurs des outils pour leurs permettre de posséder une meilleure compréhension du vocabulaire et des concepts de santé, facilite la compréhension des messages de prévention et en favorise ainsi l’adhérence.

gautier-conquet-architectes-studio-erick-saillet-centre-hygeeBasée sur les principes du modèle des croyances relatives à la santé, l’exposition s’appuie sur de nombreux jeux sérieux. Le tout se réparti en trois grands thèmes :

  • Changer le regard : Modifier les images du cancer qui apparaissent comme un frein dans l’adoption de comportement individuel ou collectif favorables à la prévention des cancers.
  • Décider et agir dans un monde complexe : apprendre à analyser et à agir dans/ sur un environnement complexe. Aborder les facteurs de risques sous l’angle de l’empowerment.
  • Avoir des moyens pour agir « comprendre et innover » : donner des repères sur les connaissances actuelles, l’organisation et l’actualité de la recherche (y compris dans la région).

Faisant la part belle aux nouvelles technologies, l’exposition Hygée Lab’ accueille divers types de public pour lesquels des programmes de recherche interventionnelle sont construits par les équipes de chercheurs du Centre Hygée. Une convention de partenariat avec l’éducation nationale nous permet d’accueillir les classes. Egalement des actions sont en cours de développement avec plus d’une centaine d’entreprises partenaires. Enfin, des projets à destinations des publics en situation de précarité sont développés en partenariat avec les collectivités locales.

 

Notre Formation

Formation d’un réseau de professionnels relais du dépistage organisé des cancers dans les zones urbaines sensibles de Saint-Etienne

Organisme porteur du projet : Centre Hygée
Financement : ARS +temps de travail ville de Saint Etienne
Organismes participant : ASV Saint-Etienne et Centre Hygée
Partenaires : Vivre ! Comité Ligue Loire

formation-hygeeLes taux de participation aux dépistages organisés (DO) du cancer du sein et du cancer colorectal n’atteignent pas les objectifs nationaux. De plus, il existe une forte disparité sociale et territoriale en matière de participation. Les populations en situation de vulnérabilité sont souvent peu sensibles aux messages de prévention « grand public ». C’est pourquoi une intervention de promotion du DO doit être développée auprès de ce public.

Une étude pilote financée par l’INCa et réalisée par le Centre Hygée en 2012 et 2013, dans plusieurs quartiers défavorisés de Rhône Alpes (FORMADOC 2) a permis de modéliser une action de formation de professionnels relais.
L’objectif du projet est d’augmenter le taux de participation au DO pour les populations résidant dans plusieurs zones urbaines sensibles de Saint-Etienne en constituant un réseau de professionnel relais du dépistage. Des formations, suivant le modèle de FORMADOC 2, vont donc être organisées dans plusieurs quartiers situés en géographie prioritaire.

L’action se déroulera en 2014 à 2015 et s’appuiera sur la coordination et sur le réseau du dispositif de l’Atelier Santé Ville de la ville de Saint Etienne.

Le projet sera ensuite évalué et une analyse des taux de non recours en matière de dépistage organisé des cancers, à l’échelle du quartier, sera réalisée à distance de l’action.

mi, tristique justo ut massa ipsum eget Aenean et, venenatis