La reconversion professionnelle est une étape naturelle dans le parcours de vie d’un salarié ou d’un chef d’entreprise mais cela peut prendre du temps. Il faut compter en moyenne entre 6 et 36 mois pour changer officiellement de métier. Également, il est important de préciser qu’une reconversion professionnelle a un coût financier important et doit être ainsi une décision mûrement réfléchie. 

Pour réussir au mieux cette étape de votre vie, nous vous conseillons de suivre les quatres étapes ci-dessous : 

Se poser les bonnes questions

Comme pour toutes décisions de changements de vie, il y a des bonnes et des mauvaises raisons : est-ce que c’est le métier qui ne vous plaît plus ou est-ce l’entreprise qui ne convient pas ou plus à vos attentes ? Pour répondre au mieux à ces questionnements, il est conseillé par des coachs professionnels de se recentrer sur vous-même afin de vous poser les bonnes questions. 

Vous pouvez vous aider de la méthode des huit quartiers de vie pour prendre votre décision, il vous suffit de noter sur 10 chaque aspect de votre vie : 

  • votre carrière professionnelle
  • votre vie de famille 
  • votre vie amoureuse 
  • votre santé
  • vos loisirs 
  • vos finances
  • votre développement personnel
  • votre environnement physique 

Ces éléments vous aideront à comprendre d’où peut venir votre mal-être, qui peut n’avoir aucun lien avec votre travail. Parfois des choses extérieures peuvent venir chambouler toute votre vie personnelle mais aussi professionnelle, c’est pour cette raison qu’il est important de se poser et de faire un point sur vous afin de choisir de quitter votre travail et vous lancer dans une reconversion professionnelle.

Quelle forme d’accompagnement choisir ?

Si vous venez à prendre la décision de faire une transition professionnelle, vous pouvez être accompagné dans cette démarche par des coachs mais aussi des sociétés spécialisées comme Transitions Pro.

Mais il est aussi possible de faire un bilan de compétences, ce test permet de définir toutes vos compétences métiers mais aussi vos savoir-faire et savoir-être. Le bilan vous permet de mieux vous connaître et d’ainsi trouver le métier fait pour vous.

Les bilans de compétences peuvent être financés par différents organismes grâce à des titres du congés individuel de formations (CIF), mais peuvent être aussi financés par l’entreprise ou être pris en charge via votre compte personnel de formation.

La case formation est-elle obligatoire ?

La case formation n’est pas toujours nécessaire. Selon les capacités que vous avez, vous pourrez directement vous diriger vers la reconversion professionnelle qui vous attire. Et pour faire reconnaître ce choix, vous pourrez faire une validation des acquis de l’expérience (VAE) et ainsi l’indiquer sur votre CV.

Dans le cas où vous ne possédez pas de compétences dans ce nouveau domaine, il est conseillé de faire une formation qui doit être certifiée et reconnue sur le marché de l’emploi pour avoir une valeur ajoutée. 

Ces formations se retrouvent dans les universités, les grandes écoles mais aussi les grands groupes. Renseignez-vous auprès de votre entreprise actuelle, de coachs professionnels mais aussi de sociétés spécialisées dans la reconversion. 

Quel est le coût d’une reconversion professionnelle ?

Une formation peut être financée par le CPF, si elle est courte et par le CIF si elle est longue – deux ans maximum. Et peut être partiellement financée par Pôle Emploi. 

Le coût financier va dépendre de plusieurs éléments comme la durée de la formation, ses débouchés, si vous avez accès à des aides de votre région, ou encore d’organismes. Pour ces raisons, nous ne pouvons vous donner de fourchette et d’ordre d’idée. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès des différentes structures proposant des aides financières dans le cas de reconversions professionnelles.

Sed amet, ut libero consequat. dolor.